Manifeste "Rock Against Facebook(c)"




I. Rappel sur ce qu'est vraiment Facebook(c).

- Facebook(c) n'est pas un réseau social. Facebook(c) est une entreprise qui collecte des données personnelles pour les revendre à des agences publicitaires. Et pour collecter les données personnelles de ses membres, Facebook(c) utilise un logiciel de réseau social. Mais la finalité de ce logiciel est de fournir à Facebook(c) les données personnelles de ses utilisateurs.
Un outil dont la finalité est de collecter des données personnelles, ce n'est pas un réseau social, c'est un collecteur de données personnelles.
- Facebook est un des principaux poumons du système publicitaire. Chaque action d'une personne connectée à Facebook est enregistrée et analysée par des algorithme à des fins publicitaires.
Comme le rappelle le manifeste anti-pub :
"La publicité propage des idéologies néfastes : sexisme, ethnocentrisme, culte de l’apparence, compétition, violence, en une escalade sans but et sans fin.
Elle n’hésite pas à jouer sur nos pulsions animales, nos souffrances et nos frustrations pour nous vendre cette recette trompeuse qu’est le bonheur par la seule consommation."
- Facebook est l'ami de la police, de toutes les polices. Aujourd'hui, en France, si vous êtes amis avec des anarchistes, des communistes, des syndicalistes, des activistes lgbt, etc, vous ne risquez rien. Enfin, pas trop. Aujourd'hui vous n'avez pas besoin de le cacher, vous pouvez avoir des ami.es communistes, anarchistes, lgbt, cégétistes... Mais demain ? Quand une énième lois sécuritaire décrètera que certains syndicats sont des organisations terroristes ? Qui ira effacer les likes et les messages ? Personne, parce que c'est impossible, Facebook garde tout. 
- Les boutons "like" que l'on trouve partout sont des bouts de codes (des web-bugs) qui traquent tous les visiteurs, qu'ils soient connectés ou non à Facebook(c). Dès qu'un bouton "Like" apparait sur une page web, les informations personnelles du visiteur sont automatiquement envoyées à Facebook(c), sans que celui-ci ait pu faire quoi que ce soit, sans avoir eu besoin de cliquer. S'il clique dessus c'est une information supplémentaire qui est envoyée.


II. Proposition principale : Notre organisation, notre groupe, n'est pas sur Facebook.

- Parce que nous ne voulons pas que par notre faute, les données personnelles de nos amis soient utilisées à des fins publicitaires et policières.
- Parce que nous ne voulons pas propager l'idée que Facebook(c) et internet c'est la même chose. Internet est un réseau informatique qui permet à l'information de circuler à travers le monde, Facebook(c) est un collecteur de données personnelles.
- Parce que nous ne voulons pas alimenter le mythe qui veut que Facebook(c) soit obligatoire. Les gens restent sur Facebook parce qu'ils y trouvent tout ce qu'ils cherchent. Si l'information est ailleurs, ailleurs ils iront voir ailleurs. C'est ainsi que MySpace s'est écroulé : l'information s'était déplacée sur Facebook, ils sont allés sur Facebook. C'est à nous de la déplacer ailleurs, dans des lieux safe. 


III. Proposition secondaire : Notre groupe/orga tient une page Facebook, mais ce qui est sur Facebook reste sur Facebook.

- Toutes nos informations sont disponibles ailleurs que sur FB. Nous refusons de participer au mythe de l'omnipotence et de l'incontournabilité de Facebook(c).
- Nous ne propageons aucun lien vers FB, car nous ne voulons pas attirer nos ami.es sur Facebook(c).
- Nos concerts, les évènements auxquels nous participons sont annoncés ailleurs que sur FB.
- On peut facilement nous contacter ailleurs que sur Facebook(c). Nous avons une adresse mail facilement accessible.
- Nous n'affichons aucun bouton "Like" sur aucun site.



Continuer vers le site du label Contre-Choc